Presentation

Je m’intéresse aux aspects politiques, épistémiques et poétiques des plate-formes collaboratives et des dispositifs participatifs et j’ai rédigé une thèse sur « la négociation des contributions dans les wikis publics » dans le cadre d’un doctorat en communication (UQAM, Montréal) et en sociologie (Unice, Nice). Ce travail théorique m’a amené à observer et explorer via diverses formes (multimédia, sculpture sociale, performance et installation) la poétique de la contribution collective. Dans la fibre de la culture libriste, j’explore notamment le rapport aux dispositifs techniques, aux matières numériques, au public et au collectif. Facilitatrice de forum ouvert et de booksprints, j’aime jouer à rendre visible, lisible et malléable les processus de co-construction de connaissances.

Posted in Uncategorized | Leave a comment

OpenStreetMap en Kreyol haitien

Manuel sur OpenStreetMap en Kreyòl haïtien

Ce lundi 13 décembre, à Port-au-prince commence un sprint de traduction du Floss Manual sur OpenStreetMap, pour en produire un en kreyòl. Le manuel devrait être finalisé pour samedi prochain…

(petite photo prise aujourd’hui dans la cour de Communitere Haiti)

Flossmanuals ?

Floss Manuals est une plate-forme de partage et de co-création plurilingue qui promeut et organise la réalisation de manuels sur les logiciels, la culture libre et le matériel libre.

Le projet rassemble une communauté d’auteurs, d’éditeurs, d’artistes, de développeurs et d’activistes qui, depuis la création de Floss Manuals en 2007, a produit plus de 120 livres en près de 30 langues. Il existe plusieurs communautés linguistiques de Floss Manuals (anglaise, farsi, française, finlandaise et hollandaise.)

En attendant l’existence d’une communauté autonome Floss Manual haitienne (sait-on jamais ce que  ce sprint produira?), c’est Floss Manuals fr qui accueillera la rédaction et la publication du manuel kreyol.

La plate-forme utilise un outil libre d’édition collective en ligne du nom de booktype, une sorte de wiki simplifié et orienté vers l’écriture et la production de livre consultables librement en différents formats (papier, pages web, pdf et epub).

Pour réaliser ces manuels, Floss Manuals utilise principalement la méthode du libérathon ou Booksprint qui permet de finaliser un ouvrage collectif en une semaine.  Cinq à huit participantes issus d’horizon de pratique complémentaires  décident de la table des matières; écrivent le contenu et finalise les  corrections et procèdent à la publication d’un ouvrage collectif qui  sera disponible en ligne et sous format papier.

(notez que l’usage du marteau est généralement superflu)

OpenStreetMap pour Haïti ?

OpenStreetMap est une carte collaborative qui a pour but de constituer une base de données cartographiques libre du monde. C’est une sorte de GoogleMap en version libre et ouverte et entièrement éditable par ses utilisatrices et utilisateurs, à la manière des wikis.

Si vous êtes curieuses, curieux de l’avancée du projet dans votre région ou avez envie de vous impliquer dans ce projet, consultez: http://www.openstreetmap.org/

Pour comprendre toute l’importance d’OpenStreetMap pour Haïti, on peut penser à tout ce qui ne sera jamais cartographié par une compagnie américaine…et à tout ce que les habitants d’un pays peuvent connaître d’utile au reste de sa population et aux personnes qui viennent aider sur un territoire peu quadrillé et récemment dévasté par un tremblement de terre.

Par exemple, OpenStreetMap permet à ses utilisateurs de situer les chemins, les passages, les points d’accès à l’eau, les centres de soin et les façons les plus efficace d’aller à l’hôpital, ou à la nouvelle école.  Plusieurs articles et vidéo relatent la couverture du territoire haïtien par OpenStreetMap depuis le tremblement de terre de janvier 2010.

Quelques liens intéressants:

Si la carte dOpenStreetMap est éditable sur le même principe qu’un wiki, il existe plusieurs façons d’y contribuer et cela demande une petite introduction. Ainsi le premier manuel libre sur OpenStreetMap a été produit en octobre 2011, pendant le GSoC Doc Camp en Californie par un groupe d’editeurs issus du royaume uni, de la finlande et des états unis, dont Kate Chapman, impliquée dans plusieurs projets Humanitarian OpenStreetMap (HOT). Le succès de ce manuel a rapidement suscité l’envie d’une traduction française. En janvier 2012 était publié la version française du manuel d’introduction à OpenStreetMap. Et dans l’équipe se trouvait Nicolas Chavant, une autre personne impliquée dans Humanitarian OpenStreetMap Haïti.

Pour que le projet puisse être réellement approprié par la population haïtienne, une traduction vers la langue vernaculaire s’imposait. Une levée de fond sur Kickstarter aura permis de me faire venir pour faciliter le sprint de traduction.

Ce lundi 13 décembre commence donc la 1ère édition d’un Floss Manuel en créole haïtien, c’est à dire Kreyòl ayisyen. Samedi, nous devons avoir fini et imprimé quelques versions papiers. Si vous parlez créole, vous pourrez contribuer en ligne sur la plate-forme de Floss Manuals fr. On devrait commencer à rédiger dans l’après-midi.

Ou lakay ou !

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Coding Freedom: The Ethics and Aesthetics of Hacking by Gabriella Coleman

The Hacker Movement As a Continuation of Labour Struggle

Governance of Open Source: George Dafermos Interview

http://www.nbi.ku.dk/english/research/phd_theses/phd_theses_2010/rut_jesus/rut_jesus2.pdf

 

Posted on by Anne | Leave a comment